NOTRE ADN

HISTORIQUE

Bien avant la Covid-19, la réflexion s’est amorcée entre diverses institutions offrant des formations théologiques et bibliques anabaptistes, en vue de pouvoir offrir une formation anabaptiste francophone en ligne. Un tel outil, en effet, n’existait jusque maintenant pas encore.

En 2014, lors de la consultation sur la formation théologique dans un cadre anabaptiste-mennonite, à Kinshasa, la décision a été prise de remédier à ce manque. C’est ainsi qu’en 2017, plusieurs de ces institutions se sont réunies au sein d’un consortium dans l’objectif d’établir un partenariat pour développer et mettre à la disposition des institutions de formation théologique francophones des formations spécifiquement liées à la théologie anabaptiste, concernant la paix, la justice et la réconciliation. Le CFJP n’est évidemment pas exclusivement Anabaptiste ; il est ancré dans, et inspiré par cette tradition, mais il reconnaît évidemment que les valeurs de la paix, de la justice et de la réconciliation ne leur appartiennent pas.

Le Centre de Formation à la Justice et à la Paix (CFJP) a ainsi vu le jour, hébergé par l’Université de l’Alliance Chrétienne d’Abidjan (UACA). Son objectif à long terme est de mettre en place des diplômes de masters et des doctorats, sur lesquels travaille un groupe de pilotage appelé le Comité de Suivi et d’Évaluation Anabaptiste (CSEA).


Conférences Mensuelles

 

Le CFJP propose depuis mars 2021 une série de conférences en ligne, ouvertes à tous, sur le thème « Justice et Paix ».

  • Les conférences sont ouvertes à toutes personnes intéressées
  • Elles sont mensuelles et gratuites,
  • Elles traitent de différents sujets en lien avec la paix, la justice et la réconciliation.

Les thèmes abordés sont les suivants :

  • Leadership et gestions des conflits
  • L’éthique anabaptiste, la paix et l’Église
  • Perspectives bibliques sur la paix et le shalom
  • Genre et transformation des conflits
  • Ethnicité, culture et conflit
  • La politique, la théologie et la réconciliation
  • La justice réparatrice

Nos Partenaires

 

Les institutions de formation théologique et biblique et leurs partenaires, dont les noms et résidences suivent :

  • Faculté de théologie évangélique de Kélo, sis à Kélo, Tchad
  • Faculté de théologie évangélique Shalom, sis à N’Djamena, Tchad
  • Formation biblique de base, sis à Orodara, Burkina Faso

Et leurs institutions partenaires :

 

PROCHAINS WEBINARS

LES INÉGALITÉS DU COVID : QUEL ROLE DE L’ÉGLISE?

Orateur : Fohle Lygunda li-M

Frédéric DE CONINCK

J’ai fait de la sociologie et un de mes terrains concernait le rapport à la santé et à la médecine des individus et des groupes sociaux.
J’habite, actuellement Poitiers, auparavant j’ai été prédicateur dans l’église de Villeneuve-le-Comte.
Je tiens un blog : Tendances, Espérance, en partenariat avec le portail Regards Protestants, sur les questions de société. Dans le cadre de ce blog j’ai écrit plusieurs posts sur le COVID.

C|F|J|P
CENTRE DE FORMATION
À LA JUSTICE ET
À LA PAIX

Frais : Gratuit

LES INÉGALITÉS DU COVID : QUEL RÔLE DE L’ÉGLISE ?

 

16 février de 20 H à 22 H ( U T C + 1)

THÈME
Au centre du combat du pasteur d’Atlanta, il y avait fait un rêve important. Il transcendait la question de la justice, de la paix, de la réconciliation et faisait battre son cœur pour le projet de Dieu pour le Monde. Tel était le principe organisateur de toute sa pensée et de tout son engagement. Tout son être était mobilisé pour le réaliser. Le rêve dont parle King, c’est la Totalité-Monde ; mais un monde réconcilié, exempt de haine, de racisme et d’injustice sociale, économique et politique, parce que fondé sur le projet-shalom de Dieu, voire Son Agapé, Son Ubuntu et Biso.
Notre objectif principal au cours de cette conférence est de souligner que face au racisme, à la violence et la pauvreté, il est fondamental et urgent pour l’Église d’apporter et de rappeler l’actualité de ce message prophétique de King, de retrouver sa vocation de « thermostat » et non de « thermomètre » de la société.

Martin Luther King et le rêve de la « Communauté bien-aimée »

Orateur : Fohle Lygunda li-M

Jean-Claude Girondin

Diplômé en théologie de la Faculté Libre de Théologie Évangélique (FLTE, France) et titulaire d’un doctorat en sociologie de l’École Pratique des Hautes Études (EPHE-Paris). Il s’intéresse particulièrement au multiculturalisme, à l’interculturalisme ainsi qu’au protestantisme antillais et à l’histoire de la traite et de l’esclavage des Noirs.
Il se sent proche des valeurs fondamentales qui ont caractérisé le message et l’action de Martin Luther King (MLK) en faveur des droits civiques des Noirs aux USA et de la pensée de l’essayiste martiniquais Édouard Glissant. Auteur de, Martin Luther King : Le rêve de la «communauté bien-aimée », Paris, 2018.

C|F|J|P
CENTRE DE FORMATION
À LA JUSTICE ET
À LA PAIX

Frais : Gratuit

MARTIN LUTHER
KING ET LE RÊVE DE
LA « COMMUNAUTÉ
BIEN-AIMÉE »

26 janvier de 20 H à 22 H ( U T C + 1)

THÈME
Au centre du combat du pasteur d’Atlanta, il y avait fait un rêve important. Il transcendait la question de la justice, de la paix, de la réconciliation et faisait battre son cœur pour le projet de Dieu pour le Monde. Tel était le principe organisateur de toute sa pensée et de tout son engagement. Tout son être était mobilisé pour le réaliser. Le rêve dont parle King, c’est la Totalité-Monde ; mais un monde réconcilié, exempt de haine, de racisme et d’injustice sociale, économique et politique, parce que fondé sur le projet-shalom de Dieu, voire Son Agapé, Son Ubuntu et Biso.
Notre objectif principal au cours de cette conférence est de souligner que face au racisme, à la violence et la pauvreté, il est fondamental et urgent pour l’Église d’apporter et de rappeler l’actualité de ce message prophétique de King, de retrouver sa vocation de « thermostat » et non de « thermomètre » de la société.

Des questions ? Besoin d’informations ?

Contact